MENU

Début du 20ème siècle

À cette époque, on fabriquait des briques à la main. L’argile - plus précisément le limon et non la glaise, plutôt utilisée pour fabriquer les tuiles - était travaillée et façonnée par une trentaine d’ouvriers saisonniers d’avril à septembre, période qui permet le meilleur séchage. L’automne et l’hiver, les briques stockées étaient alors cuites dans des fours de campagne alimentés avec de la paille et du charbon.

1929

Louis LAMOUR installe un four Hoffmann à double galerie de 50 mètres de long, fonctionnant au charbon et dont la haute cheminée domine la fosse Bernicourt. Ce four, toujours en service, produit annuellement environ 5 millions de briques. 40 000 briques sont fabriquées chaque jour pendant la saison d'été ! La capacité à ce jour est de 15 000 Tonnes/an.

1981

Ses fils, Patrick et Pierre Lamour continuent avec fierté cette fabrication artisanale tout en modernisant les outils de production. L'activité de la briqueterie se diversifie et s'oriente vers le sciage des briques pour la plaquette de parement. Quatre machines sont installées permettant de renforcer sa place sur le marché.

1994

L'extraction de l'argile sur place est arrêtée. La matière première vient maintenant des carrières de Roucourt.

2009

L'arrivée d'une nouvelle équipe dirigeante coïncide avec la volonté du personnel de la briqueterie LAMOUR de perpétuer des briques faites de mains d'homme pour l'homme et cela depuis plus d'un siècle. Les nouveaux propriétaires n'ont pas l'intention de changer ce savoir-faire !